Musée, Jarre, Rajasthan, thème  "Majnoun et Leila", Indo-Perse, XVIème siècle
  • Musée, Jarre, Rajasthan, thème "Majnoun et Leila", Indo-Perse, XVIème siècle

    29,500.00€Prix

    Jarre à eau du Rajasthan ( Nord-est de l'Inde) à décor persan XVIème siècle.

     Objet que l'on trouve normalement, d'une grande simplicité en Inde.
    Modèle de qualité musée, exubérant de calligraphies ciselées,

    ayant pour thème, l'histoire de Majnoun et Leila.
    La date gravée sur cette pièce est 915 (souligné) (juste avant la période Moghol ) ce qui nous donne la date de 1509 de l'ère chrétienne, début du XVIème siècle pour cette jarre.

    " Majnoun et Leila "
    ## Histoire populaire d'origine Arabe, connue dans l'ensemble du monde musulman gravée sur la base du tour du col, accompagnée de feuilles d'acanthes stylisées à la manière orientale et gravée de seize calligraphies entre chaque feuille sur la panse.
    La traduction en persan doit se lire comme suit :" C'est parce que vous n'avez pas mes yeux. Je vois sa beauté et mon amour pour elle est infini "
    " به این دلیل است که چشمان من راندارید. من زیبایی او را می بینم وعشق من به او بی پایان است. "
    Cette histoire trouve ses racines chez les bédouins arabes d'Irak au VIIème siècle, elle se propagea durant les conquêtes arabes.
    Un objet d'une rare élégance, lourd et dense, lustrée d'une patine du temps exceptionnelle, chef-d'oeuvre de l'art islamique.
    Posée sur une base fine, cette jarre fabriquée de feuilles d'acier rivetées, et collées à chaud, est lisse et ne laisse rien apparaître du brutalisme de sa fabrication et de ses contemporaines moins élaborées.
    Dimensions : Hauteur : 32 cm diamètre : 36 cm ouverture au col : 13,5 cm poids plus de 5 kgs
    La connaissance que les hindous ont de la métallurgie est profonde et ancienne.
    ## Le fameux pilier de fer de Chaudragoupta II à Delhi prouve que déjà au Vème siècle, les indiens savaient fondre des masses de fer plus considérables que celles qu'aucune fonderie européenne eut pu traiter avant la seconde moitié du XIXème siècle.
    A noter, il est curieux que ce pilier , exposé aux intempéries ,n'ait jamais subi les atteintes de la rouille et que les inscriptions y soient aussi claires que lorsqu'elles furent gravées.
    A Tanjore, un type de jarre existe, appelée Kalasha, possédant des mesures strictes et précises.
    ### Résumé de l'histoire de Majnoun et Leila


    Il y a bien longtemps, le beau Qaïs, fils d'une illustre famille de Bédouins, tombe éperdument amoureux de sa cousine Leïla. Le jeune homme est poète et ne peut s'empêcher de chanter son amour à tous les vents.

    Il exprime sans retenue son souhait d'épouser la belle Leïla.
    Mais chez les Bédouins, il est de tradition que ce soient les pères qui règlent les mariages.

    Le désir crié par Qaïs est une ombre sur leur autorité et ceux-ci refusent donc cette union.
    Il se sert de ses poèmes comme d'une arme contre le pouvoir. La famille de Leïla obtient alors du calife la permission de tuer l'arrogant amoureux.
    Le calife fait venir Leïla pour voir une si grande beauté.

    Il découvre avec surprise qu'il s'agit d'une jeune femme plutôt maigre, au teint brûlé par le soleil.
    Il décide alors de faire venir Qaïs et l'interroge :  "Pourquoi aimes-tu cette femme qui n'a rien d'extraordinaire ? Elle est moins belle que la moins belle de mes femmes ".
    Et Qaïs répond : " C'est parce que vous n'avez pas mes yeux. Je vois sa beauté et mon amour pour elle est infini ".
    La famille de Qaïs demanda Leïla en mariage contre cinquante chamelles. Mais le père de Leïla refuse.
    Qaïs perd la raison. Son père l'emmène à La Mecque pour qu'il retrouve ses esprits, mais le jeune homme entend une voix qui lui crie sans cesse le prénom de son amour. Son obsession est telle qu'on l'appelle alors le majnoun (le fou) de Leïla.
    Un jour que Majnoun est tranquillement chez lui, rêvant à son amour, un ami vient le prévenir que Leïla est devant sa porte. Le poète fou a pour seule réponse : " Dis-lui de passer son chemin car Leïla m'empêcherait un instant de penser à l'amour de Leïla ".
    Quelque temps plus tard, Leïla se maria et quitta la région.

    Majnoun partit vivre dans le désert avec les animaux sauvages.

    Certains prétendirent l'avoir vu manger de l'herbe avec les gazelles.
    Un jour, on découvrit son corps inanimé, protégeant un ultime poème dédié à son amour…


    ## L'art hindou du fer et des autres métaux est extraordinaire, voilà pourquoi, j'aime présenter ces objets.

    Prix sur demande .
    Pour toutes informations, vous pouvez me joindre au 06 13 36 09 30 ou sur winsteinprovence@gmail.com
    www.winsteinprovence.com
    ENVOI GRATUIT POUR LA FRANCE 0€ / EUROPE 50€ / WORLD 100€
    ( textes, crédit photos WINSTEIN, tous droits réservés )